Le Clan Erskine, Comtes de Mar

Le titre de comte de Mar est issu de la province historique de Marr qui couvrait, à partir du IXème siècle, les territoires des comtés de l’Aberdeenshire et du Banffshire. Ce n’est vraisemblablement qu’à partir du XIIème siècle que le titre fut porté par les successeurs des seigneurs du territoire de Mar.

Le premier seigneur de Mar était irlandais et s’appelait Domnal mac Eimen mac Cainnech. Il combattit avec le célèbre chef Irlandais Brian Boru à la bataille de Clontarf en 1014 qui vit les Irlandais et les Vikings s’affronter pour la dernière fois, mettant ainsi fin une bonne fois pour toutes aux tentatives d’invasion de l’Irlande par les Scandinaves.

La succession au titre de comte de Mar fut assez mouvementée au cours des siècles qui suivirent et on en retrouve une trace que l’on peut considérer comme fiable qu’à partir du moment où le titre arriva dans le clan des Erskine ; grâce notamment au roi Alexandre II qui l’attribua au début du XIIIème siècle à son fidèle compagnon Henry Erskine, propriétaire de la baronnie de Erskine. Erskine était un territoire assez important qui se situait au sud de la rivière Clyde, à quelques kilomètres à l'ouest de Glasgow.

La famille de Henry Erskine étaient de fervents partisans de Robert Bruce et étaient liés à lui par le mariage de la fille aînée de Erskine à Thomas Bruce, le frère du roi Robert. Pendant des années, ce lien valut à la famille de récolter les fruits du succès des Bruce et après le règne de Robert Bruce, les Erskine bénéficièrent encore longtemps de son aura et restèrent dans les sphères du pouvoir.

Le roi David II d’Ecosse nomma Sir Robert Erskine connétable et garde du château de Stirling. Cette fonction royale est, d’ailleurs, toujours détenue par le chef du clan actuel, dont les fonctions consistent, entre autre, à accueillir le monarque aux portes du château lorsqu’il vient en visite à Stirling.

Quand Alexandre, comte de Mar, mourut en 1435, Sir Robert Erskine hérita du titre. Mais le roi David lui retira le comté en 1457, sous prétexte qu'il ne pouvait appartenir à un supporter de la maison royale des Stewart (Stuart). Et Sir Robert dut attendre dix ans avant d’être élevé au titre de Lord Erskine.

Le 4ème Seigneur Erskine était un proche de Jacques IV d’Ecosse ; ils combattirent ensemble en septembre 1513 à la bataille de Flodden et pour le remercier de sa fidélité, le fils de Lord Erskine, fut nommé tuteur du jeune James V, futur roi d’Ecosse. A partir de ce moment-là, la responsabilité de la garde des jeunes futurs rois d’Ecosse fut attribuée pendant cinq générations aux Erskine. Mary, Queen of Scots, fut confiée aux bons soins du 5ème Seigneur Erskine, et après sa mort, elle montra à la cour son soutien et sa confiance à la famille par l’attribution du titre de comte de Mar à son fils, le 6ème Seigneur Erskine.

Tout au long des guerres d’Indépendance, la noblesse écossaise démontra ses grandes facultés d’adaptation aux changements et surtout son opportunisme : elle n’hésita pas à changer de religion et d’opinions politiques en fonction des alliances et du profit qu’elle pouvait en tirer. Cela faisait partie de la tradition, des mentalités et des coutumes écossaises ; c’était devenu un sport national et personne ne s’en offusquait. Mais même parmi cette société chahuteuse, versatile et indisciplinée, le comportement de notre ami John Erskine, le 6ème comte de Mar marqua les esprits et suscita la réprobation de ses pairs. Il dépassa tellement les bornes du « politiquement correct » qu’il réussit le tour de force d’être accusé de trahison par les anglais et les Jacobites en 1716 peu après la défaite de Sheriffmuir et fut même dépossédé de ses terres et de ses titres. Un édit de trahison fut prononcé par le roi Georges 1er de Hanovre (roi d’Angleterre) et le clan Erskine ne put retrouver le titre de comte de Mar qu’en 1824.

Stacks Image 4559

D'autres éléments prochainement...